En utilisant le site Internet ayant pour URL www.cbpower.be, vous consentez à ce que les cookies puissent être placés sur votre appareil conformément à la présente Politique d'Utilisation des Cookies.
J'accepte

Le parc automobile électrique : Utopie ou réalité ?

L'avenir de l'automobile sera probablement électrique mais les moteurs thermiques auront encore de beaux jours

Avis personnel de votre serviteur :

Commençons par reconnaitre humblement que mon avis n’a rien de scientifique, il s’agit juste de bon sens et d’une analyse rapide en fonction des éléments dont je dispose, ni plus ni moins.

En tant que passionné de mécanique, il est clair que les moteurs thermiques me passionnent beaucoup plus que ne le fera jamais un moteur électrique. Rien pour moi ne peut remplacer le rugissement d’un moteur thermique et le moteur électrique fera toujours pâle figure face à lui sur ce point.

Le véhicule électrique aurait-il  un avenir ?

Là je pense sincèrement que cela dépendra des choix politiques essentiellement. Pourquoi ? :

Restons logique, en Belgique nous ne sommes pas capable de produire toute notre consommation, nos centrales sont vieillissantes et ce n’est pas demain que les autres sources d’énergie (notamment l’éolien) nous rendront autosuffisants. Le nucléaire tellement décrié en Europe ne devrait plus se développer. Comment pourrions-nous en plus produire l’énergie pour le parc automobile ? Le tout électrique est utopique pour des années encore…

L’énergie que produisent nos centrales n’est pas « propre » et d’après Engie-Electrabel, nous produisons environ 180g de C0² par kWh. Une Tesla avec des batteries neuves va consommer 16 kWh  et donc produire indirectement 41gr de CO² par 100 km. Mais chacun sait que ces batteries se dégradent à la longue et les recharges vont se multiplier lorsque les batteries vieilliront. La production de ces batteries ne se fait pas sans énergie et il faut compter 15% de CO2 supplémentaires pour produire les batteries au Lithium. Ajoutons à cela que les batteries au repos se déchargent également d’une valeur estimée à 5 kWh par jour. Il faut aussi mentionner le fait que ces batteries ne sont pas éternelles, il faudra les remplacer, les recycler.

Pour imposer les véhicules électriques en toute logique, il faudrait augmenter la production d’énergie propre.

D’un autre côté, les véhicules thermiques diminuent leurs rejets.

Voir tableau Ademe 2016 par carburant :

- Palmarès des véhicules essence émettant le moins de CO2 ;

Palmarès des véhicules diesel émettant le moins de CO2 ;

Palmarès des véhicules hybrides non rechargeables émettant le moins de CO2.

 

Mais pourquoi les constructeurs se lancent-ils dans l’électrique,

Je ne connais pas toute la démarche stratégique des constructeurs, mais ce qu’il faut savoir c’est qu’avec l’arrivée de la norme Euro 6 en 2017, ils doivent impérativement réduire l’impact écologique des véhicules car chaque constructeur sera évalué sur le taux de rejet moyen de son parc automobile et, tout constructeur qui aura un parc moyen qui pollue plus que 117gr/CO² par km sera pénalisé par de lourdes amendes…Ceci expliquerait-il cela ?

Esthétique :

Jusqu’ici, il faut bien admettre que les véhicules hybrides les plus répandus n’avaient pas une esthétique très affinée. Je pense notamment aux différents modèles du leader incontesté de l’hybride : Toyota. Mais des nouveaux modèles voient le jour dans différentes marques avec notamment la Ford Mondeo Hybride et cela devrait contribuer à leur succès. Quant aux supercars électriques ou Hybrides que sont e.a. Tesla P85 D, Fisker Karma, Audi R8 E-Tron, SLS AMG Electric Drive (ED), Lightning GT, Volar-E, Exagon Furtive-eGT, Rimac Concept One, BMW I8, Porsche Panamera, Porsche Cayenne, etc, sont sans conteste de très jolis modèles. Le développement des électriques et hybrides se fera sans aucun doute parallèlement aux améliorations esthétiques.

 

Conclusion (très personnelles)

L’avenir sera peut-être électrique mais probablement pas à court terme. Les véhicules électriques ne sont pas une solution miracle à la pollution. Encore très chers par rapport au véhicules à moteur thermique, ils ne deviendront intéressant que lorsqu’ils seront produits en masse et que les politiques décideront de donner un coup de pouce.

Tant que la production d’énergie électrique sera aussi polluante, c’est un leurre de croire que nous allons par ce biais réduire considérablement l’empreinte écologique. Et tant que nous ne serons pas en mesure d’augmenter le volume de production d’électricité, je vois mal comment le parc pourrait devenir tout électrique.

Le choix d’un véhicule hybride est peut-être plus judicieux mais tant que les prix resteront plus élevés que les véhicules à moteur thermique, ils ne seront pas choisis en priorité.

Les moteurs thermiques deviennent en même temps plus propres et ont probablement encore de beaux jours à vivre.

On n’arrête pas le progrès et bien malin aujourd’hui qui peut prédire dans quoi nous rouleront dans 20 ans.

 

Bernard

 

 
CB power ce sont les performances en toute sécurité

Une question concernant votre véhicule ?
Un rendez-vous ?

Erreur

CBPower SPRL - Bernard Cousin

[email protected]
mobile : +32 472 357 487
fixe : +32 61 21 51 77

Heures d´ouverture :
Du lundi au vendredi de 8h30 à 20h00
Samedi de 8h30 à 16h30